Is sadness good or bad?


Share
Share on FacebookNext

Reader's Digest Logo selection

Toggle Search

Is sadness good or bad?

Courtney sheaUpdated: Oct 19, 2020

Sadness is the key to overcoming depression. Allowing yourself to experience sadness is allowing yourself to embrace and feel our emotions, according to psychologist Dr. Gordon Neufeld.1 /7Is sadness good or bad?PHOTOGRAPHEE.EU/SHUTTERSTOCK

Is sadness a need?

You recently said that we need sadness more than ever. What to say?

Sadness is a feeling of futility. It manifests when we stop rationalizing or trying to solve a problem and admit things that we cannot change.

The most obvious example is the loss of a loved one – we fill that void with tears as part of the grieving process. But we don’t just mourn for people. With COVID-19, we mourn our rituals and our habits.2 /7Sadness is what keeps a tragedy from becoming a trauma.RAWPIXEL.COM/SHUTTERSTOCK

Sadness is a step

So sadness can help us to face difficult passages?

Yes. Sadness is what keeps a tragedy from becoming a trauma. It is a bridge that allows us to say goodbye to our old reality to adapt to the new one. To adapt is not to conform.

Follow these tips from mental health experts if you suffer from anxiety and depression from confinement.PUBLICITY3 /7Sadness: you have to allow yourself to feel sorrow.ANNASTILLS / SHUTTERTSOCK

What is the difference?

One can voluntarily comply with a given situation – carrying an umbrella when it rains, for example. Rather, adapting to a rainy climate means being able to live there without constantly dreaming of the sun. In our current reality, you can comply with telecommuting by reserving space in your home at work and stocking up on office supplies.

But adapting to it is different. Coping is a deep emotional process that does not happen consciously, but rather by allowing yourself to grieve.

Make sure you keep these good habits after the coronavirus pandemic.4 /7Is sadness a form of sadness?KEN STORE / SHUTTERSTOCK

Depression or sadness?

The rate of depression is currently peaking. Is it a form of sadness or something else?

Eh bien, c’est là tout le problème – nous utilisons les mots tristesse et dépression comme des quasi-synonymes alors que, bien souvent, la tristesse est ce qui nous permet de surmonter la dépression. La dépression est un abattement ou un blocage émotionnel tandis que la tristesse, elle, consiste à embrasser nos émotions, à les ressentir.5 / 7Don't hold back your grief after the breakup.TOMMASO79/GETTY IMAGES

Chaque personne est différente

Que diriez-vous à ceux qui vivent plutôt bien la situation actuelle? Devraient-ils être tristes?

Oui, bien sûr, il y en a qui sont plus directement affectés par la réalité actuelle que d’autres. Mais je dirais que même ceux qui sont relativement épargnés pourraient tout aussi bien être en train de refouler des sentiments de perte. Le problème, entre autres, est que notre culture considère la tristesse comme un sentiment à fuir. Nous avons commencé à craindre l’émotion même qui était censée nous sauver.

Faites attention à ces signes qui montrent que vous devez consulter un psychologue.6 / 7Don't take each other for granted to avoid a couple bickering.HEDGEHOG94/SHUTTERSTOCK

Prendre le temps d’en parler

Si s’adapter grâce à la tristesse n’est pas un processus délibéré, comment être certain de le traverser tout de même?

La façon la plus simple d’être triste est de prendre le temps de parler avec des amis ou votre famille de ce qui vous manque. Le but est de rendre hommage à la place que l’absent – qu’il s’agisse d’une personne, d’un événement ou d’une situation – tenait dans votre vie. Si vous ne résistez pas, vous ressentirez de la tristesse et vos yeux se rempliront de larmes.

Une autre manière de puiser dans la tristesse est de passer par un «terrain de jeu émotionnel». C’est ainsi que les Grecs anciens décrivaient le temps passé à apprécier l’art comme moyen d’accès à nos émotions. Cela consiste à écouter un morceau de musique, à lire de la poésie ou à regarder un film qui vous pousse à songer à votre propre situation.7 / 7Confined at home?  Get into a puzzle.ASCENTXMEDIA/GETTY IMAGES

Ralentir la tristesse

Pour s’occuper l’esprit, certaines personnes se sont mises à faire des casse-tête pendant le confinement. Cela compte-t-il?

Ouais… Je ne pense pas que les casse-tête soient vraiment un terrain de jeu émotionnel. Cela dit, ma femme et moi en avons fait pendant la pandémie. L’activité permet de ralentir et de prendre un peu de temps pour la tristesse. Si on l’accompagne d’un morceau de musique très puissant, le reste vient tout seul.

Voici les choses que nous ne tiendrons plus jamais pour acquises à cause de la pandémie de coronavirus.Contenu original: octobre 19, 2020Contenu original Selection du Reader’s Digest

NOS MARQUES

© 2021 Sélection du Reader’s Digest (Canada) SRI – All rights reserved.

Subscribe to our newsletter

REGISTEREnjoy the BEST stories, tips and jokes!

Les plus récents50 erreurs à ne pas faire dans lacuisinePendant vos règles, vous succombez à vos fringales ce qui n'aide pas à perdre votre graisse abdominale.LIREUtiliser l’alcool isopropylique pourLIREVoici 11 signes qu’il est temps de faire le ménage dans vos affaires!LIRELIRELe vivaneau rouge fait partie des poissons que vous devriez éviter de manger.LIRELes différents types de café.LIRESKIP AD

Published by technofiend1

Kazan- Kazan National Research Technical University Казанский национальный исследовательский технический университет имени А. Н. Туполева he graduated in Economics in 1982

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: